L'ASSOCIATION

   L'association CETASEA, basée à Tosse (sud des Landes, France), fédère une vingtaine de personnes bénévoles, scientifiques, soigneurs et professionnels de la conservation des espèces. La plupart de nos membres travaillent ou ont travaillé avec les mammifères marins et voient la nécessité de créer un Centre de Réhabilitation en France pour les animaux marins en situation de détresse.

    Ce centre pourra accueillir les cétacés échoués sur les plages ou venant de différents delphinariums européens afin d’aider à les réintroduire dans leur milieu naturel. 

    Notre expérience nous donne envie de sensibiliser les gens à la cause animale et à l’environnement. 

On protège mieux ce que l'on connaît !


Nous réalisons des animations dans les écoles, des actions de sensibilisation à la protection de l’environnement et des espèces, des nettoyages des plages, de forêts et de rivières, ...

CETASEA se veut éthique, protectrice de l’environnement et futuriste.


LE Pôle CETASEA

La ville de Vieux-Boucau, qui s'investit dans la protection des espèces et de l'environnement, regroupe plusieurs projets de protection et de conservation auxquels nous pourrons nous greffer.

Le centre combinera un PÔLE ÉDUCATION et un PÔLE VÉTÉRINAIRE. 

Il permettra de :
Recueillir et soigner les animaux aquatiques en détresse
Aider ces animaux à rejoindre leur milieu naturel si c'est possible, en appliquant des protocoles de réintroduction
Étudier leur comportement
Partager avec le monde scientifique pour faire évoluer leurs conditions de vie en captivité
Sensibiliser le public à la protection des océans

Beaucoup de scientifiques et de responsables de parcs animaliers sont sensibles à ce programme et reconnaissent son importance.

Nous allons jouer un rôle important dans la protection et l’avenir des océans. 

PÔLE ÉDUCATION

 Cette partie du centre sera ouvert au public et accueillera aussi les groupes scolaires.

 Nous y conduirons des animations dans nos ateliers, des expositions, des conférences et des visites guidées autour de nos bassins.
 Des milliers de personnes pourront observer des animaux marins en milieu semi-naturel, apprendre quel comportement adopter en cas de rencontres fortuites en promenade (comment réagir lorsqu'on rencontre un animal échoué ?). Ils pourront mieux comprendre leur environnement direct et les enfants seront sensibilisés à la protection de la nature. 

PÔLE VÉTÉRINAIRE

 Cette partie du centre sera fermée au public et abritera les animaux blessés ou malades.
 Le pôle sera équipé de bassins vétérinaires, d’une chambre froide et d’une salle d’opération.
 La vétérinaire du pôle travaillera en étroite collaboration avec l’équipe de soigneurs animaliers.

 L’équipe CETASEA sera formée pour intervenir en cas d’échouage et un plan spécial sera élaboré. 
Il y aura également des échanges avec les étudiants du monde entier en soin animal et vétérinaires. 

STRUCTURE DU CENTRE
 
Bien que le but du refuge soit spécialement dédié aux soins des animaux aquatiques avant de les relâcher lorsqu’ils sont capables de retrouver le milieu sauvage, il est quand même important de les accueillir dans une installation complète qui propose tout le matériel nécessaire à leur bien-être.  La structure sera réalisée avec du bois des Landes et sera un exemple écologique.

RÔLE DU CENTRE
  
Des recherches sur différents sujets seront menées, nous serons très actifs dans la communication avec le public et avec les parcs. Notre ambassadrice, Véronique Servais, psychologue, enseignante-chercheuse en anthropologie de la communication à l'Université de Liège a déjà des sujets de recherches. L'échange d'informations avec les parcs sera essentiel pour la protection des mammifères marins. 
Si par exemple un animal marin captif rejoignait le refuge, l’un de ses soigneurs pourrait alors être invité à le suivre le temps nécessaire afin que l’animal s’adapte aisément, sans stress.

          La collaboration et la recherche scientifique sont les meilleurs moyens d'atteindre notre objectif.
Le centre CETASEA travaillera en corrélation avec des associations de la protection animale déjà existantes ainsi qu’avec le ministère du bien-être animal.  Nous pourrons ainsi réaliser un travail de recherche et de conservation des espèces en danger.

POURQUOI CHOISIR LA CÔTE AQUITAINE ?

La côte Aquitaine abrite des espèces telles que les marsouins communs, les phoques gris, les dauphins communs, des baleines et les veaux marins, mais aussi des espèces présentes telles que la loutre et la tortue Cistude. Une faune riche qui a besoin d’être protégée. On enregistre de plus en plus d’échouages, les centres de soins sont débordés, le milieu naturel est en danger. 

L’Aquitaine doit être préservée !



DAUPHINS : leur situation est préoccupante, il y a de plus en plus d’échouages sur la côte Atlantique : 30 fois le niveau normal. Une grande majorité des dauphins porte des traces d’une capture accidentelle dans un engin de pêche. L’éducation doit aussi se faire chez les pêcheurs pour trouver des solutions et diminuer les accidents avec les cétacés.

PHOQUES : Ces pinnipèdes présents en atlantique sont exposés aux épidémies, aggravées par la pollution des mers. Les pêcheurs accusent localement les phoques de contribuer à la diminution des ressources halieutiques, ce qui n'est pas fondé puisque les phoques jouent un rôle sanitaire et mangent aussi des poissons prédateurs qui, sans eux, seraient plus nombreux et mangeraient les proies recherchées par les pêcheurs.

LOUTRES : La loutre d’Europe est un animal emblématique des rivières européennes. Les loutres sont protégées en France. A la fin du XXe siècle, il y avait moins de 1000 loutres sur tout le territoire français !

TORTUES CISTUDES : Seule espèce sauvage française de tortue d'eau douce, la Cistude fait l'objet de toutes les attentions. En voie de disparition en France, la cistude d'Europe fait partie d'un programme de conservation en Aquitaine mené par l'association Cistude Nature. Le but étant de protéger cette tortue aquatique ainsi que les zones humides fragilisées qui constituent son milieu de vie privilégié. Projet d'élevage de réintroduction.

Dans les écoles

          Pour citer Saint-Exupéry : "la terre n'est pas un héritage de nos ancêtres mais un prêt de nos enfants". Il est essentiel que ces derniers soient sensibilisés à la protection des océans, indispensables à notre propre existence.
Ils sont aujourd'hui menacés à cause de la pollution et il est temps d’agir ! Les enfants sont très réceptifs à ce sujet, ils aiment les dauphins, ambassadeurs des océans, les phoques ou encore les requins, aujourd'hui menacés. Des simples petits gestes du quotidien peuvent aider à la préservation de ces derniers. CETASEA s’est donné la mission de sensibiliser les jeunes.

        L’équipe CETASEA va à la rencontre des enfants afin de partager son expérience avec les animaux. Les animateurs de CETASEA ont eu l’occasion de travailler et d’approcher différentes espèces et les enfants adorent écouter leurs récits. Cela engendre beaucoup de passion et d’écoute. Lors de l’animation, l’animateur raconte des anecdotes du travail de soigneur, montre des photos-souvenirs, explique leur manière de vivre et bien sûr la biologie. Cette manière d'animer donne beaucoup de vie à la présentation et cela réveille la curiosité des enfants.

        L’association CETASEA propose une mallette pédagogique reprenant plusieurs activités de sensibilisation au bien-être animal et au respect de l'environnement composé de 3 ou 4 activités ludiques, un support pour les enfants et un jeu en guise de synthèse... et évidemment un support enseignant reprenant les compétences et le correctif.



Notre équipe

Frédérique GILBERT

Présidente de CETASEA.
Frédérique a travaillé près de 20 ans avec les animaux, 
et particulièrement avec les mammifères marins.
Grâce à son travail, elle a pu voyager dans différents pays comme le Mexique, la République Dominicaine, la Suisse…
Son parcours l’a poussé à protéger ce qui la passionne ; 
la nature et les animaux.

Sandrine COLOMB

 Trésorière de l'association. Sandrine qui travaille dans la formation s'est toujours intéressée à la préservation et la protection de la nature. Habitant dans les Landes, elle a pu constater la situation des animaux marins en détresse, ce qui l'a motivée à rejoindre CETASEA.

Stella VILLANUEVA

Vétérinaire 
Stella s'intéresse particulièrement à la médecine et à la recherche sur les mammifères marins. Elle a acquis de l'expérience dans ce domaine en effectuant plusieurs externats en Europe et aux États-Unis dans des centres de réhabilitation de mammifères marins ainsi que dans des dolfinaria.

Benjamin SHULZ

Biologiste en reproduction spécialisé dans la conservation des mammifères marins
Benjamin croit en l'élevage en captivité pour ensuite repeupler les populations sauvages et ainsi sauver des espèces menacées d'extinction. Il souhaite travailler en lien avec les parcs animaliers et les organisations environnementales pour unir les pouvoirs et aider les mammifères marins dans le besoin. 

Manon RAWAY

Assistante vétérinaire
Manon, soigneuse animalière de formation, est passionnée par la sauvegarde et la réhabilitation des espèces menacées. 
Elle a travaillé pour la conservation d’espèces sauvages et entrepris des stages en réhabilitation et 
réintroduction dans le milieu naturel.

Emilie TOCCO

Secrétaire de l'association
Emilie s'est reconvertie pour s'investir davantage dans le monde associatif après avoir travaillé plusieurs années dans la gestion client et la gestion de projet Informatique.

Guillaume CADIOU

Soigneur animalier
Webmaster de l'association
Guillaume est passionné par les mammifères marins depuis son enfance et par les reptiles. Il a travaillé dans différents parc zoologique de France et de Belgique.

Annemie CARLIER

Responsable mammifères marins au zoo d'Anvers
Annemie Carlier a passé sa vie auprès des animaux du zoo d'Anvers (Belgique), elle est aujourd'hui responsable des otaries et des phoques. Elle avait également travaillé avec les dauphins Iris et Ivo avant qu'ils ne soient envoyés à Duisburg (Allemagne). Annemie s'est toujours préoccupée du mieux-être animal.

Nos Ambassadeurs

Pierre GAY
Directeur général du Bioparc de Doué-la-Fontaine et du zoo des Sables d’Olonne
 Depuis toujours, il se consacre à la sauvegarde des espèces menacées. La plupart des animaux du Bioparc sont présents dans le cadre de programmes de protection et de réintroduction en milieu sauvage. Pierre Gay est aussi vice-président de l’EAZA, l'Association Européenne des Zoos et Aquariums. 
"L’océan me fascine et Cetasea est pour moi une belle opportunité de côtoyer ce milieu que je m’applique à préserver au quotidien. La pollution plastique est un véritable fléau et je compte bien sur Cetasea pour sensibiliser les gens à ce problème. Concernant les dauphins, il y a un regain d’intérêt à leur condition de captivité. Je suis heureux d’être l’ambassadeur de ce projet ambitieux mais tout à fait réalisable. 
Je trouve particulièrement intéressant qu’un tel centre soit installé sur la côte landaise aussi bien en terme d’éducation que de sauvetage" 
Véronique SERVAIS
Psychologue et Professeur en Anthropo-
logie de la Communication à l’Université de Liège. Anthropologie de la nature et des animaux.
"Je souhaite apporter mon soutien au projet porté par l’association
CETASEA. L’association porte un projet de préservation, de sauvetage, d’éducation et de recherche en relation avec le milieu marin.
Les membres de l’association sont majoritairement des professionnels des animaux marins, ayant travaillé ou travaillant auprès de ces animaux dans diverses structures.
Leur familiarité avec les animaux marins leur en donne une connaissance pratique qui diffère forcément, tout en étant complémentaire, de la connaissance produite par les institutions universitaires. Nous savons que quand il s’agit de transmettre l’amour et le respect pour la nature et les écosystèmes, cette connaissance pratique, à condition qu’elle soit accompagnée de savoirs plus académique, est une ressource inestimable.
Le projet de CETASEA implique également une collaboration avec le monde
universitaire (étudiants, chercheurs et enseignants), dans la mesure où il pourra
accueillir des stagiaires ou chercheurs travaillant sur les comportements animaux
et/ou sur les relations et la communication entre humains et animaux."

CONTACT


PARTENARIATS

 S’il est important que le public s’investisse dans l’association CETASEA, cela l’est tout autant pour les centres de recherche scientifique et les parcs animaliers. De ce fait nous essayons de trouver toujours plus de partenaires pour travailler ensemble et dans un but commun.  Protéger ces espèces devient aujourd'hui une nécessité. L'accélération des bouleversements climatiques, la pollution et la surpêche fragilisent les animaux marins.  Il est urgent de mieux les connaître pour élaborer une protection opérante. 

ON PROTÈGE CE QUE L’ON CONNAIT !

Ils nous font confiance 


Share by: